Espace adhérents

Valorisation

Les matériaux minéraux ont plusieurs vies

 

Au-delà de leur durabilité incontestable, les matériaux minéraux présentent l’avantage de présenter un taux de recyclage des déchets inertes du BTP pouvant être supérieur à 60 %. L’ambition est même d’atteindre 70 % d’ici 2020.

Organisée pour assurer la fin de vie des matériaux de déconstruction, soit par l’utilisation des déchets pour de nouvelles destinations telle que le remblaiement, soit par la valorisation « up cycling » en mettant sur le marché des matériaux recyclés aussi performants que ceux dont ils sont issus, la filière des matériaux minéraux pour la construction entend démontrer que ses solutions sont environnementalement responsables.

 

Un maillon essentiel de l’économie circulaire

Convaincus que les matériaux de déconstruction ne doivent plus être considérés comme des déchets mais bel et bien comme une ressource utile et indispensable, la filière a fait de la valorisation un axe fort de sa recherche développement. C’est ainsi que déjà, certains nouveaux matériaux issus du recyclage  sont d’ores et déjà tout aussi performants que ceux de la première génération.

Concrètement :

  • les matériaux de déconstruction sont réutilisés pour les sous-couches des routes, voies de chemin de fer, voirie mais aussi pour répondre aux besoins de remblaiement de chantiers et de réaménagement des carrières ;
  • le plâtre est un matériau 100 % recyclable. La part des déchets recyclés représente 66 000 tonnes en 2014 (multipliée par 6 en 7 ans) et le carton entrant dans la fabrication des plaques de plâtre est constitué exclusivement de papier de récupération ;
  • le programme de recherche « Recybéton » vise la réutilisation de l’intégralité des produits issus des bétons déconstruits dans les nouveaux bétons, avec l’objectif de porter à 25 % la part des matériaux recyclés dans les constructions.

En recyclant toujours davantage de matériaux, la construction avec des matériaux minéraux est en première ligne sur le front de l’économie de la ressource naturelle.

Fermer
2500 carrières prêtes à recycler

Des boucles vertueuses et locales pour le recyclage

Disposant du savoir-faire et des espaces pour accélérer le développement du recyclage des matériaux de construction, la filière met ses infrastructures au service de boucles vertueuses :

  • un maillage optimal du territoire s’appuyant sur les 2500 sites permettant de limiter les kilomètres parcourus par les déchets;
  • les carrières ont l’espace, les équipements et le savoir-faire pour recycler les matériaux de déconstruction en toute sécurité tout en limitant les impacts sur l’environnement ;
  • grâce à leur parfaite connaissance des matériaux minéraux, les exploitants trient, valorisent, sélectionnent et réaffectent les matériaux recyclés permettant une utilisation optimale des ressources.

En recyclant aujourd’hui 1 tonne de matériaux sur 2 au sein des carrières, la filière contribue à l’économie circulaire.

Fermer
à retenir
  • La capacité à recycler des carriers dépend directement de la déconstruction puisqu’ils récupèrent les déchets du BTP.
  • Les besoins en matériaux pour la construction d’ouvrages neufs sont supérieurs à ceux qui sont récupérés de la démolition. La complémentarité entre nouveau gisement et recyclage est alors évidente.
  • 1 site de recyclage ou de valorisation sur 4 est une carrière
  • 1 tonne de produits recyclés sur 2 est issue de carrière

Source : Étude de la Cellule économique de la construction de Rhône-Alpes (2012).

Fermer

DERNIÈRE ACTUALITÉ

Parution de la LMC d'avril 2017

02/05/2017

Le mois de mars semble enfin dessiner la tendance conjoncturelle de fond pour ce début 2017.

Lire


À VOIR

Le dossier Recyclage et Valorisation d’Unicemmag 772

L’UNICEM adhère à l’Institut de l’économie circulaire

En savoir plus sur le programme Recybéton

UNICEM web TV Actus Documents Médiathèque Who's Who Cartographie Sites Presse