Espace adhérents
> > > Charte environnement

Charte environnement

Une dynamique collective de progrès et de concertation

 

Amorcée en 1992 par les producteurs français de granulats, et développée pour toutes les industries extractives en 2004, la « Charte Environnement des industries de carrières » est une démarche de progrès volontaire et active.

Adoptée par plus de 1000 sites industriels des carrières, cette Charte associe engagement sur des mesures de respect de l’environnement validés par des audits réguliers et dialogue avec les parties prenantes externes : collectivités locales, riverains, associations environnementales.

Ce référentiel extrêmement rigoureux, et l’esprit de concertation qu’il soutient, est inédit dans le monde industriel français et européen.

 

Comment ça marche ?

Une dynamique de progrès environnemental

Très identitaire de l’engagement des entreprises extractives en faveur de l’environnement, la Charte Environnement des industries de carrières est un élément clé de la politique développement durable de l’UNICEM.

Elle a très concrètement pour objectif d’offrir à ses membres les outils d’une démarche de progrès spécifiquement conçue pour leur domaine d’activité.

Créée par et pour les carriers, cette démarche volontaire repose sur un référentiel de 80 critères couvrant les principaux thèmes à enjeux de la profession :

  • les impacts industriels (poussières, bruit, vibrations, eau, déchets, énergie)
  • la concertation avec les acteurs du territoire
  • la sensibilisation du personnel et des sous-traitants
  • les impacts paysagers (insertion dans le paysage et le réaménagement des sites)
  • le transport et la biodiversité

Les entreprises qui s’engagent dans cette approche active sont suivies individuellement par des auditeurs-conseils et auditées tous les 3 ans par des bureaux d’études indépendants.

Quatre niveaux de progrès sont poursuivis et une fois le plus haut niveau de maturité atteint, des mentions thématiques offrent la possibilité aux carriers d’approfondir leurs connaissances et de démontrer l’exemplarité de leur expertise sur les enjeux de biodiversité, de gestion de l’eau, des transports ou de l’énergie.

Fermer
Un engagement en action

Un dialogue constructif avec toutes les parties prenantes

La concertation et le partage des bonnes pratiques sont l’essence même de la Charte Environnement des industries de carrières.

Un de ses objectifs majeurs est de définir des solutions innovantes qui fassent converger les intérêts des parties prenantes et les exigences d’une exploitation durables des ressources.

Une conviction largement partagée puisque près de 4000 partenaires, associations, élus, riverains se mobilisent chaque année aux côtés des carriers pour co-construire le succès de la démarche.

La qualité environnementale des sites d’extraction, le dynamisme économique des territoires et l’emploi profitent tous de cette mobilisation assidue.

 

Des formations pour conduire les projets

Les adhérents de la Charte Environnement font de la formation un axe prioritaire de leur démarche de progrès.

Chaque année, 600 collaborateurs participent à des formations sur les techniques environnementales de pointe.

Pour l’année 2016, le thème annuel de formation choisi est  » Conduire son projet de carrière en adéquation avec les attentes du territoire ».

Pour en savoir plus

 

Fermer
De l’environnement à la RSE : anticiper l’avenir

Un nouvel élan pour démultiplier la mobilisation

La Charte Environnement s’est donné de nouvelles ambitions pour l’avenir avec pour mot d’ordre que la mobilisation sur les enjeux environnementaux et sociétaux soit chaque jour plus large, plus partagée, plus efficace.

Trois évolutions majeures visent à donner une nouvelle impulsion à l’engagement des adhérents : 

  • la labellisation des entreprises exemplaires : proposer aux donneurs d’ordres et aux administrations les moyens d’identifier les entreprises vertueuses pour le territoire permettant ainsi de les soutenir via la commande publique 
  • l’ouverture de la Charte à de nouvelles activités : adapter le référentiel de la Charte Environnement pour accueillir de nouveaux syndicats, comme le MI-F, le SNROC ou le SNBPE 
  • compléter l’environnemental par le sociétal : inscrire dans le référentiel des axes de progrès économiques, sociaux et sociétaux déjà appliqués par les adhérents, tels que l’emploi, les bonnes relations de travail, etc.

Avec la Charte Environnement, les industriels de la filière extractive entendent s’affirmer chaque jour davantage comme des acteurs responsables ancrés au cœur de territoires où l’économie, les hommes et l’environnement progressent en harmonie.

Fermer
Repères chiffrés

L’exemplarité partagée

  • Nombre de sites engagés : 1 097
  • Les sites chartés représentent plus de 55 % de la production de granulats en France
  • Nombre de sites de niveau 4 (le plus élevé) : 542
  • Plus de 40 000 parties prenantes associées aux commissions locales de concertation en 10 ans
  • 4000 carriers sensibilisés à la biodiversité en 10 ans
Fermer
Contact

Isabelle Videlaine
Secrétaire générale de la Charte Environnement des industries de carrières
Tél : 01 44 01 47 01 – Mail : charte@unicem.fr

Pour en savoir plus sur la démarche de progrès collective des industries de carrières, rendez-vous sur le site www.charte.unicem.fr

Fermer

DERNIÈRE ACTUALITÉ

Commande publique responsable

18/05/2017

Michel André a été auditionné au CESE le 25 avril sur le thème « Commande publique responsable : enjeux / actions »

Lire


À VOIR

La Charte environnement en un mot 

Lire le dernier rapport d’activité Charte Environnement

Plus d’infos sur le site de la Charte Environnement

Film de présentation de la Charte Environnement

UNICEM web TV Actus Documents Médiathèque Who's Who Cartographie Sites Presse