Espace adhérents
Ressource / Recyclage > Ressources, déblais, logistique : les enjeux du Grand Paris
Trier par
Actus

Ressources, déblais, logistique : les enjeux du Grand Paris

11 août 2016 - Ressource / Recyclage

Quels sont les enjeux du Grand Paris au regard des ressources et des déchets ? Entretien avec Bruno Huvelin, président de l’UNICEM Île-de-France.

 

photo B HUVELIN_UnicemQuels sont les enjeux du Grand Paris au regard des ressources et des déchets ?

Bruno Huvelin : La transformation de la métropole parisienne pose trois défis à relever par la filière granulats et matériaux de construction : l’accès à la ressource, la valorisation des déblais et les flux logistiques. Le premier défi a été bien anticipé par la profession, qui pourra répondre efficacement à la demande de matériaux.

Le recyclage des déblais présente plusieurs difficultés : près de 50 % des volumes extraits par tunnelier sont des boues peu recyclables et l’autre moitié devra être analysée pour détecter la présence de pollutions (sulfates) afin d’être valorisée en remblais ou retraitée dans des installations spécifiques. Le dernier défi, sans aucun doute le plus important, revient à ajouter des flux logistiques dans une métropole qui est déjà saturée.

 

À ce propos, comment résoudre l’évacuation et l’approvisionnement du Grand Paris ?

B.H. : La clé de la logistique en Île-de-France repose sur le fret fluvial, qui devra absorber près de 70 % des flux, comme l’impose la société du Grand Paris. Mais pour réussir le pari de l’approvisionnement massifié par la Seine, la profession devra compter sur des carrières possédant un quai à bord d’eau pour les expéditions, ainsi que sur es plateformes de réception et de traitement des déblais au cœur de Paris. Ce maillage territorial doit être complété et soutenu pour l’approvisionnement en granulats et l’évacuation des remblais. En revanche, le réseau des centrales pour le béton prêt à l’emploi est aujourd’hui suffisamment dense pour répondre à la demande.

 

En quoi la commande publique responsable pourrait-elle changer le visage du Grand Paris ?


B.H. : Pour que la construction du Grand Paris s’inscrive dans l’économie circulaire, la commande publique doit systématiser l’inclusion de critères environnementaux, comme la proximité des sources d’approvisionnement des matériaux, l’utilisation de matériaux recyclés ou l’optimisation du fret. Aujourd’hui, ce n’est pas toujours le cas. Il faut comprendre que les vrais changements s’opèrent sous l’obligation, sinon les acteurs choisissent la facilité ou l’absence de risques pour dupliquer leurs méthodes. C’est pourquoi les contrôles in-situ sur le respect des critères environnementaux sont indispensables. Enfin, les normes techniques doivent accompagner l’évolution de la commande publique responsable pour permettre l’utilisation vertueuse des matériaux, comme augmenter la part de granulats recyclés dans les bétons par exemple.

 

À RETENIR

  • Les besoins de ressources pour répondre au Grand Paris ont été anticipés par la profession.
  • Le succès de l’enjeu logistique dépend de l’implication de toutes les parties prenantes.
  • La mieux-disance économique et environnementale devrait être systématique dans la commande publique et puis contrôlée sur le terrain.

 


DERNIÈRE ACTUALITÉ

Conjoncture - filière construction - Mai 2019

14/05/2019

Retrouvez les dernières analyses économiques et statistiques sur la filière Construction du Réseau des CERC.

Lire

UNICEM web TV Actus Documents Médiathèque Who's Who Cartographie Sites Presse